Retour page Toutes à Paris Franche-Comté

Infos en direct de TAP Belfort 2012

Mardi 11 septembre Toutes à Paris

Première Etape:Belfort-Combeaufontaine

Malgré la présence, remarquée, des représentants de la municipalité et d'une jolie brunette de radio France Bleu,

le ciel faisait plutôt grise mine, au départ , ce matin , de ce premier ? " Toutes à Paris".

De fait, le peloton belfortain des TAP n'avait pas quitté, depuis plus d'une minute,la place d'armes sous les acclamations d'une foule en délire, qu'arrivée Place de la république, la Présidente Annie, cheville ouvrière et chef de file incontestée de cet original voyage itinérant jugea opportun, devant le tribunal, d'arrêter le peloton pour que chacun revête son vêtement de pluie.

La première averse venant de faire son apparition..

.

Peu avant le départ, Mr Coulon de l'OMS, avait ingénument posé la question " vous allez à Paris, vous empruntez la RN 19 ?" Aie aie aie ! mauvaise pioche.

Les Cyclotouristes laissent les nationales à grande circulation , ils leur préfèrent les petites routes plus tranquilles, et la Haute-Saône n'en manque pas .Et s'il leur fallu bien emprunter la Nationale menant à Paris, sur trois petits kilomètres à hauteur de Ronchamp, les Cyclotes du TAP et leurs accompagnants dévoués ne la retrouvèrent qu'à...Combeaufontaine, terme de cette première étape arrosée des célestes fontaines,

où l'aimable hôtelier de l'Hôtel du balcon les attendaient avec impatience.

Daniel

Mercredi 12 septembre Toutes à Paris

Deuxième étape : Combeaufontaine- Arc-en-Barrois : 90 km

Arc-en-Barrois, le 12 Septembre

Hier la pluie avait été notre insistante compagne sur la route de Combeaufontaine. S'était-elle calmée dans la nuit ? ce matin le ciel était encore bien gris .

Passerions-nous à travers les gouttes ?Il semblait bien que oui, tout du moins en ce frisquet début d'étape .Moyennement quoi, le groupe se rappelant sa vocation cyclotouristique s'attarda aux abords des originales fontaines de Semmadon et de Preigney .

Passant au nord de Fayl-Billot, capitale de la vannerie, le groupe des féminines de TAP au sein duquel fusaient les vannes fit connaissance avec quelques petites routes forestières étroites et sombres où les services de voieries locaux, dans le double souci, de combler les ornières, avait généreusement déposé à leur place d'abondantes bandes de gravillons épaisses et bien fournies.

Qu'ils en soient chaleureusement remerciés…

Plus loin, le franchissement, à Hortes, de la ligne ferroviaire Paris-Bâle nous suggéra qu'à Paris, par le train, nous y serions déjà. Mais où serait alors le plaisir que procure une longue et progressive randonnée, tranquillement accomplie à la force du jarret ?

Du reste, nous étions désormais en Haute-Marne. A en croire une Lorraine égarée en Bourgogne, il faut se méfier des conducteurs dont les voitures sont immatriculées dans le 52. Nous redoublâmes donc d'attention.

A l'arrête casse-croûte du Plesnoy il nous plut de constater qu'il n'avait toujours pas plu … »Normal nous dit un habitant du village, la pluie s'arrête généralement en Haute-Saône. La Haute-Marne est épargnée …A d'autres…

De sorte qu'à l'issue du contournement de la belle citée (haute) perchée de Langres par une aimable piste

cheminant le long du canal de la Champagne à la Bourgogne, nul ne fut surpris qu'un ciel devenu bien noir nous promettait une fin d'étape bien arrosée.

Un soleil pâlot venu s'inviter fugitivement à la chute des premières gouttes de pluie, nous fit espérer un temps qu'un bel arc-en-ciel nous accompagnerait sur la route d'Arc-en-Barrois, mais ce ne fut là qu'un feu-céleste- de paille, rideau de pluies drues et froides sur cette seconde et néanmoins belle journée de notre randonnée vers Paris.

Jeudi 13 septembre Toutes à Paris

Bréviandes, le 13 Septembre 2012 -troisième étape : 95 km

« La pluie du matin n'arrête pas le pèlerin : »ni les cyclotes cheminant vers Paris dont elles ont persistante compagnie depuis le départ de Belfort . »Parlez-moi de la pluie et non pas du beau temps » chantait Georges Brassens.

Les cyclotes pour lutter contre l'humidité et la fraîcheur ambiante ( 8 °C au petit matin, au départ d'Arc-en-Barrois…) préfèrent entonner »chantons sous la pluie » lorsque celle-ci fait son apparition du côté de Gevrolles,

alors que le parcours entre en Côte D'or, « Ya du soleil et des nanas », lors des trop fugitives apparition d'un soleil perçant avec difficulté la masse nuageuse et , se rappelant que le but ultime de la randonnée, est la capitale, les grands classiques du répertoire que sont Aux Champs Elysées ..de Joe Dassin et « toi Paris, tu m'as pris dans tes bras « d'Enrico Massias .

Le temps passant ainsi agréablement la petite troupe longeant L'Ource arrive bientôt à Essoyes où l'attend un bon repas réservé par le superintendant François aux initiatives pertinentes et judicieuses.

Son épouse Micheline , hilarante, y fera rire aux larmes ses compagnes jusqu'au moment de reprendre la route .

Un bonheur n'arrivant jamais seul, le soleil a enfin repris ses droits sur la route de Bar/Seine alors que nos voyageuses, entrant dans L'Aube, pénètrent du même coup en Champagne.

Pierrre Auguste Renoir, dont quelques chefs d'œuvres reproduits sur quelques panneaux ruraux, ornent les ruelles d'Essoyes , le maître, aurait assurément aimé peindre ces belles cyclotes enjouées et solidaires lancées désormais le long de la Seine,

escortées par deux cyclistes locaux, vers les faubourgs de Troyes,où l'attendait le troisième gîte de leur périple au déroulement jusqu'à ce jour exempt de tout incident .

Et dans trois jours elles seront à Paris …Champagne !!

Vendredi 14 septembre Toutes à Paris

Provins le 14 septembre-4ème étape

La nouveauté de ce jeudi matin était attendue mais fut néanmoins constatée avec plaisir : les rideaux des chambres tirés : il faisait grand beau au moment d'entamer la quatrième étape de notre périple. Enfin !

Hier au soir, deux cyclos de Troyes nous avaient pilotés jusqu'à notre hôtel ; deux autres se proposent aujourd'hui de nous faire traverser le chef-lieu du département de l'Aube. La solidarité des cyclo(te)s n'est pas un vain mot.

Au centre-ville, nous prenons le temps d'admirer au passage l'imposante cathédrale St Pierre, avant de quitter l'agglomération troyenne à Barberey-St-Sulpice, sans qu'aucun des 13 mem.bres du groupe ne se soit égaré en chemin

La Seine, dont nous longeons le cours depuis la veille, et notre passage à Bar-sur-Seine, est franchie à St-Lye.

Une piste de qualité borde le canal de la Haute-Seine qui le longe. Nous suivrons cette voie non navigable, paradis des algues, des nénuphars et des canards sur 25 km, avant de la quitter à regret après Mery-sur-Seine.

Avec d'autant plus de regret que les grandes plaines céréalières – franchement tristounettes passé le temps des moissons – que nous rencontrons dès notre entrée furtive dans la Marne, sont balayées par un vent des plus contraire, et que le département 52 qui les traverse, présente un revêtement indigne des pneus de 23 de nos fières amazones, ou de nos lionnes de Belfort, si vous préférez !

Heureusement, c'est bientôt l'heure du casse-croûte pour lequel, emplettes faites à Sauvage, notre Super Intendant François nous a trouvé l'endroit idéal, en bordure de Seine, à deux pas de sa confluence avec l'Aube.

Le café bu, à Marcilly-sur-Seine, en ce début d'après-midi, le soleil s'estompe. Il éclairera encore la façade de la belle église dressée à l'écart de Barbuise, que nous chercherons en vain à visiter.

Elle est fermée, comme la plupart des édifices religieux (« mais, mon fils, » nous dit un jour un prêtre navré à St-Aventin, « les gens ont aujourd'hui, un tel esprit de recueillement !! »).

Plus loin, les nuages investissent le ciel. Les volutes de vapeur d'eau s'échappant des tours de refroidissement de la centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine, nous indiquent au lointain, le sens du vent. Contraire, l'aviez-vous deviné ?

Mais désormais Provins n'est plus loin. Il faudra cependant atteindre auparavant le plateau dominant la Voulzie qui l'arrose au prix de patients efforts, dans le secteur pentu et fort venté de Chalautre-la-Grande.

Mais toute aussi grande est la détermination de nos lionnes qui goûteront bientôt, dans la belle cité médiévale de Seine-et-Marne,

après une fort agréable visite de la Ville Haute et de ses remparts, un repos bien mérité !

Nous approchons de Paris et les "routes s'emplissent de cyclotes" d'où des rencontres avec un groupe de la Drôme et un groupe de Morteau

Samedi 15 septembre Toutes à Paris

Bonneuil-sur-Marne, le 15 Septembre- 5ème Etape

« Sur les petits chemins de terre, on a souvent vécu l'enfer ».

Yves Montand lui-même aurait du mal à suivre, comme naguère Paulette, nos fières lionnes lancées dès la sortie de Provins

sur d'improbables chemins d'exploitations sillonnant la campagne au nord de la ville.

Fichtre !au-delà des remparts séculaires de la cité médiévale, le bitume n'aurait pas encore sa place ?

Heureusement Annie et son GPS bien programmé, savaient où ils nous emmenaient.

La bonne route de Mortery enfin retrouvée, le peloton de nos féminines TAP renforcé, pour cette dernière étape, d'une unité en la personne de Wil, traçait bientôt son chemin dans les grandes plaines céréalières de la Brie, sous un ciel qui allait rester d'Azur la journée durant ;

Quelques belles églises fortifiées telle celle de Cucharmoy auraient mérité un petit arrêt touristique, mais le temps, mais le temps pressait quelque peu, car il s'agissait de ne pas rater le rassemblement de Chaumes-en-Brie, lieu de convergence des cyclotes ralliant Paris par le Sud-Est.

Pour l'heure en cette fin de matinée nous étions encore dans la campagne où l'horizon porte loin . partout des chaumes, sur la route de Chaumes, et des cyclotes de plus en plus nombreuses sur les routes qui, comme les nôtres ne chôment pas,

s'arrêtant toutefois le temps d'une pose agrémentée de séances photos, comme au joli moulin de Gastin dont les ailes désormais inertes semblaient dire : »Bon vent ».

Plus tard, toutes se retrouvèrent à Chaumes pour un pique-nique champêtre.

Nos Lionnes et les charmantes Louves de la Denfert- l'on en a trop peu parlé- qui leur tiennent compagnie depuis le départ de Belfort, en avaient là terminé avec le voyage itinérant tracé par leur capitaine Annie.

Désormais, une escouade de cyclo(te)s venue de Brévannes allait les emmener, en même temps

qu'une poignée de valeureuses randonneuses venues de Morteau assurer la promotion de la saucisse locale, jusqu'à Bonneuil-sur-Marne, terme de leur ultime étape, par un savant itinéraire empruntant les derniers recoins de la Brie champêtre, avant de pénétrer dans la banlieue Parisienne.

L'heure était à la joie, mais pas encore à la détente, la pratique de la bicyclette requérant une vigilance de tous les instants. La traversée de la belle forêt de Notre Dame, qui doit son nom aux chênes qui y furent coupés au Moyen-âge pour constituer la charpente de la cathédrale Notre Dame de Paris, fut l'ultime épisode cyclotouristique ,

avant l'entrée dans la tentaculaire agglomération Parisienne à Sucy-en-Brie, dernière localité franchie avant Bonneuil-sur-Marne où nos dames arrivèrent …bon pied Bonneuil ! Ce soir les Lionnes sont aux portes de Paris !

Daniel

Dimanche 16 septembre Toutes à Paris suite et fin de l'aventure

De retour à Bonneuil-sur-Marne, le 16 septembre 2012

C'est le grand jour, et nos accompagnateurs de la veille, venus de Brevannes sont à nouveau là pour nous guider jusqu'au grand rassemblement des cyclotes convergeant vers la capitale, Place Joffre à Paris !

Il fait – et fera tout au long de la journée – un temps magnifique. Dès la sortie de l'hôtel, il nous faut patienter un long moment : d'autres groupes passant également par Bonneuil doivent partir devant le nôtre selon l'ordonnancement prévu par l'organisation.

Gare à bien suivre nos accompagnateurs, et à serrer les rangs, il ne s'agit pas de se perdre ! Et à redoubler d'attention dans ce long ruban de route urbain qui s'annonce, où il y aura tant de lieux magnifiques à observer au passage tout en gardant un œil attentif sur le vélo qui nous précède. Tout un art !

Les localités de la banlieue sont bien vite avalées : Créteil, Maisons-Alfort, Alfortville, où l'on franchit la Seine après avoir stationné un moment à Chinagora, le petit Chinatown parisien, là ou le fleuve reçoit l'apport de La Marne.

Désormais, nous allons la suivre, rive gauche, jusqu'au cœur de la Capitale. On laisse derrière nous Ivry-sur-Seine, et, porte de la Gare, sous le Pont National, c'est enfin l'entrée dans Paris ! Pari tenu…

La suite est un long chapelet d'images, une fresque ininterrompue.

On admire en passant, regrettant souvent de ne pouvoir s'arrêter, les monuments et édifices connus, historiques et artistiques de la Capitale s'offrant à notre vue :

le Ministère des Finances, le Palais omnisports de Paris Bercy, la Bibliothèque Nationale, l'Institut du monde arabe, l'Ile de la Cité,

Notre Dame et la Sainte Chapelle, le Temple, le Quai des Orfèvres, le musée d'Orsay, l'Assemblée Nationale et, dans sa perspective, la Place de la Concorde, le Grand Palais et le Pont Alexandre III,

la Tour Eiffel, et la Place Joffre, terminus de notre voyage itinérant, avant la grande parade prévue en fin de matinée dans la Capitale.

Il y a là des milliers de femmes – entre quatre et cinq mille – venues de la France entière (presque) toutes revêtues du maillot blanc à manches roses ou de la chasuble rose du TAP. Nombre d'entre elles affichent leur provenance, leur appartenance à leur région d'origine : quelques drapeaux claquent au vent, tels la croix de la Savoie, les liserés noirs et blancs de la Bretagne, les couronnes d'or sur fond rouge de l'Alsace.

Nos lionnes belfortaines, avec un petit lion en peluche fixé sur le casque ne sont pas les moins remarquées, tandis qu'une saucisse de Morteau (en mousse, rassurez-vous) pendouille allègrement derrière le casque des Mortuaciennes…

Tout cela compose un joyeux peloton qui va défiler deux heures durant dans le centre de Paris, de la place Joffre à l'Ile Saint Louis, sous les encouragements et les salutations amicales des passants. A l'arrière de ce long ruban de féminines, et sur la fin du parcours, quelques coups de klaxon nettement moins amicaux se feront également entendre. On ne saurait plaire à tout le monde, et toute manifestation sur la voie publique, si originale et novatrice, si symbolique et amicale soit elle, engendre forcément quelques mécontentements.

Quelques dérives aussi. Au parc du Champ de Mars où se poursuit la manifestation, des marchands du temple donnent de la voix. L'on y remarque l'absence de madame la ministre des Sports, ainsi que des élu(e)s locaux. Une ancienne miss France, fort jolie au demeurant, est venue tout à l'heure parader en tête du défilé.

Avait-elle plus de mérite que ces milliers de miss valeureuses venues de la France entière (« sur leur petit vélo – oh ! » comme le chantait si bien les Bretonnes composant l'arrière-garde de la parade), pour être ainsi mise en avant au côté du président fédéral ?

Après le déjeuner sur l'herbe, et quelques incontournables clichés devant la Tour Eiffel, il est alors temps pour nos lionnes belfortaines, Annie, Christiane, les deux Danielle, Gisèle, Marie-Angèle, Marie-Odette, les deux Martine et Wil, ainsi que nos deux louves danjoutinoises, Micheline et Mireille, de reprendre la route en direction de Bonneuil-sur-Marne. Cela s'effectuera sous la conduite éclairée de nos fidèles accompagnateurs de Brévannes, d'abord par les quais rive droite de la Seine, rendus, en ce dernier dimanche de l'été, aux promeneurs, aux rollers, et aux cyclistes, puis la piste cyclable courant jusqu'à la porte de Bercy – adieu Paris – et enfin, un itinéraire savamment tracé depuis Charenton, longeant au mieux les rives tranquilles de la Marne…

La grand messe du cyclotourisme féminin est désormais achevée. Paris la valait bien, tout autant que nos méritantes et opiniâtres voyageuses parties de Belfort, qui auront accompli 522 km pour assouvir leur rêve et se retrouver ensemble, « toutes à Paris ».

Daniel, avec l'aimable participation de Maurice


Liens utiles

FFCT

Toutes les informations nationales


Velo En France

Télécharger gratuitement des circuits routes ou VTT sur votre GPS ou logiciel cartographique. Circuits initiés par les structures FFCT et en collaboration avec nos Comités départementaux de tourisme


lecyclo.com

Site internet de vente en ligne très intéressant (pièces que nous ne trouvons pas partout comme des pièces détachées barres de traction/tandem vélos enfants, objets de sécurité, portages, ...)


Paris Brest Paris Randonneur


Les Cyclotouristes Grenoblois

Club organisateur du BRA (Brevet Randonneur des Alpes)


Audax Club Parisien

Bevets, Flèches, Paris Brest Paris, ...


Eurovélo 6


Train + Vélo

Soucieux de l’environnement ou de votre santé, sportif ou cycliste occasionnel : les services train + vélo sont faits pour vous.

Les vélos sont acceptés gratuitement sous certaines conditions, voir le mémo.


Maison Les Grands Prés

Chambres d’hotes, Table d’hotes, Gite

Maison Les Grands Près - Viviane et Eric

7 bis, Grande Rue – 25300 LES FOURGS


OpenStreetMap

OpenStreetMap

La carte coopérative libre

OpenStreetMap (OSM) est un projet international fondé en 2004 dans le but de créer une carte libre du monde. Vous pouvez collaborer et utiliser les cartes (gps voir ci-dessous autres liens)


OpenStreetMap France

site OpenStreetMap France


Cartes libres et gratuites de France pour GPS Garmin

L’auteur de ce site met à disposition des cartes routables et topo directement utisables sur votre GPS garmin (télécharger, copier sur l’appareil ou mieux sur une MicroSD et c’est parti), les données de cette carte proviennent d’Openstreetmap. Mise à jour tous les 3 mois environs.

Explication pour aider/contribuer (guide, liens wiki) sur OpenStreetMap. N’hésitez pas


OpenRunner

PLANIFIER GRATUITEMENT DES PARCOURS DE RANDONNÉE OU D’ENTRAÎNEMENT. • Fonds de carte GoogleMaps, IGN Géoportail, OpenCycleMap, USGS TOPO, ICC Catalogne TOPO • + de 25 fonctionnalités • Multi-activités


Free maps for Garmin brand GPS devices

Télécharger les cartes d’OpenStreetMap pour Garmin Fichiers disponible aussi pour MapSource et autres logiciels équivalents Mise à jour très fréquentes, voir journalière


TAP Belfort 2012


Bienvenue au Ballon d’Alsace

Site du Syndicat Mixte Interdépartemental du Ballon d’Alsace. Toutes les informations sur le Massif, Etat des routes, Meteo, ...


Centre Cyclotouriste Les 4 Vents

Aubusson d’Auvergne


Espace Morteau

Village vacances Jura - Espace Morteau, village vacances situé en plein massif du Jura vous accueille à Morteau pour un séjour en groupe ou en famille : hébergement, restauration, activités sportives, tourisme et loisirs dans le Haut-Doubs (25).

Espace Morteau

10, chemin du Breuille

BP 32077

25502 Morteau Cedex

Téléphone : 03 81 67 48 72

Fax : 03 81 67 58 59

contact[at]espacemorteau.com


Openmtbmap.org – Mountainbike and Hiking Maps based on Openstreetmap

Openmtbmap.org – Mountainbike and Hiking Maps based on Openstreetmap - Routable Maps for Garmin GPS for outdoor sports - Cartes routables VTT et randonnées pédestre sur la base des cartes Openstreetmap, téléchargement pour GPS Garmin


Le Cyclotourisme Virtuel (Calendrier perpétuel des BRM)

Vous trouverez chaque année le Calendrier des Brevets Randonneurs Mondiaux en France


edp-parcours

Vous pourrez dessiner, construire, calculer, rechercher des parcours, itinéraires de randonnée ou course pour le VTT, le vélo de route, la course à pied, le ski, le canoë kayak, avec plan sur fonds de carte Google Maps ou IGN. Vous pourrez calculer ou lire distances, profils altimétriques et dénivelés, exporter et importer de fichiers GPS.

Un site/outil créer et gérer par EDP-PRO de Pontarlier


→ hotel de charme Jura | Hotel Dole chalet du Mont Roland | Site officiel

Hotel et Restaurant Le Chalet du Mont Roland à Dole dans le Jura est un hotel de charme, Logis de France, avec salles de réunion etc... | BEST PRICE


Union des Audax Français - "Partir ensemble … Revenir ensemble" Henri Desgrange.

Tout savoir sur le cyclotourisme en formule Audax (quesaquo ?), calendrier des brevets Audax, épreuves, ...


Remorque enfant : Les meilleurs prix du net

Reviews, comparatifs, les meilleurs offres du moment triées pour vous sur l’ensemble des marques de remorques enfant.


Grandes Traversées du Jura (GTJ)

L’association GTJ présente les Grandes Traversées du Jura : randonnées itinérantes à pied, en VTT ou en ski de fond pour découvrir le Massif du Jura (itinéraires, gites d’étape, séjour, idées rando).


TAVAS Belfort 2016

Toutes à Vélo à Strasbourg des Terrifortaines


79e semaine Fédérale Internationale de Cyclotourisme 2017

Mortagne au Perche — Normandie — Orne